user-regular.svg

ESDES

clock-regular.svg

3 min.

calendar-alt-regular.svg

10 mars 2021

Les secteurs du digital et du numérique sont des secteurs porteurs qui attirent de nombreux candidats à l’emploi. Alors que ce secteur émerge et attire principalement de jeunes actifs, on pourrait le penser comme un lieu paritaire et un modèle pour l’égalité homme-femme. Il n’en est rien ! En effet, dans le secteur de la tech et de l’innovation les femmes ne sont pas représentées en majorité, bien au contraire.

 

Petit rappel historique…

Dans les années 1970-1980, les femmes ingénieurs étaient légion dans la filière informatique. C’est même le domaine scientifique dans lequel on trouvait alors le plus de femmes. Depuis, cette tendance a bien évolué, les femmes sont sous-représentées dans l’ensemble des métiers techniques. Il est ainsi rare de croiser une développeuse ou encore une machine learning engineer dans une entreprise. Les femmes représentent moins de 10% des créateurs de start-up dans le monde du numérique.

Un comble ! Puisque c’est une femme qui a inventé les bases du langage et des programmes informatiques, dès le XIXème siècle. Ada Lovelace fut la première personne à avoir créer un langage informatique pour la machine analytique de Charles Babbage, l’un des plus célèbres ancêtres de nos ordinateurs.

 

Pourquoi une telle inégalité ?

L’écart se creuse dès le lycée. Selon les chiffres du Ministère de l’Éducation Nationale, les femmes représentent près de 80% des élèves en Terminale L contre seulement 7% des effectifs en Terminale sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D).

Les filières scientifiques ont tendance à être plus masculine que féminine. De plus, l’image stéréotypé du « geek » peut pousser certaines jeunes filles à se poser la question d’un avenir dans les secteurs de la tech.

« 30 % des informaticiens étaient des femmes il y a 30 ans, contre 15 % en 2018. De même, les filières de formation au numérique sont composées d'hommes à 90 %. Ainsi, non seulement la filière souffre globalement d'un manque de talents, mais elle se prive de 50 % de la population » indique Soumia Malinbaum, fondatrice de l'Association française des managers de la diversité et membre du conseil d'administration du Syntec Numérique, dans une interview pour challenges.fr publiée le 23 janvier 2019.

Pour cela, le gouvernement accorde une attention particulière à l’augmentation de la part des femmes dans les métiers du digital et aux actions de promotion de l’égalité femmes-hommes.

 

Comment ramener les femmes vers les métiers techniques du digital ?

Le gouvernement soutient le collectif Femmes@numériques, réunissant 42 entreprises et 40 associations. Ce collectif a pour principale vocation de promouvoir la place des femmes dans le secteur du digital. Leurs actions sont diverses : ils vont intervenir auprès des entreprises en les incitant à recruter des profils féminins, organiser des campagnes de communication pour sensibiliser les femmes aux métiers du digital et augmenter la visibilité des femmes ayant déjà fait carrière dans le numérique pour susciter de nouvelles vocations.

 

Les étudiants de Master 2 Marketing et Digital Business en alternance à l’ESDES organisent les Digiday’s, cycle de conférences et d’ateliers dédiés à la promotion de la mixité dans le numérique. Ils ont le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Retrouvez les sur Facebook

 

Article écrit par Pierre Tardieu, étudiant en Master2 Marketing et Digital Business en alternance à l’ESDES Lyon Business School.

Partager ce post sur
facebook twitter linkedin linkedin